Une sainteté vécue

Jeudi 22 janvier 2009, par Willem Kuypers // Textes chrétiens

Jesus a progressé en sainteté, comme il a progressé "en sagesse et en âge" (Lc 5,52). Non que sa réponse aux exigences de la volonté divine ait été imparfaite, à un moment quelconque, mais elle était parfaite pour ce moment-là, en fonction de ce que le Père lui demandait et de ce qu’il lui pouvait donner, à la mesure du niveau de développement auquel étaient parvenues son humanité et sa vocation.

S’imaginer que la sainteté du Christ a été la même, tant avant qu’après le grand et terrible ’fiat’ de Gethsémani, reviendrait à priver de signification sa vie, et même son mystère pascal. Jésus a vécu, avant tout, dans la situation de ce que nous appelons "tendre à la sainteté". Nous avons maints signes révélateurs de cette tension, telle cette exclamation, qu’il proféra un jour : "Je dois recevoir un baptême, et quelle n’est pas mon angoisse jusqu’à ce qu’il soit accompli !" (Lc 12,50)

Rainero Cantalamessa

Jésus-Christ le Saint de Dieu, Mame.


Mots clés