Un roi crucifié

Samedi 18 août 2007, par Willem Kuypers // Textes chrétiens

Fête du Christ, Roi de l’Univers

Étrange figure. On nous décrit la scène et nous devrions, comme le peuple rassemblé, rester là à regarder. Rester, demeurer, contempler, essayer de comprendre. Chasser les idées, les connaissances, peut-être, ou ce qui nous croyons connaître, savoir. Car c’est vraiment ici un lieu où “les sages et les savants” sont déroutés, où il faut vraiment être tout petit pour qu’une réalité mystérieuse, la réalité, l’âme du monde, le sens intime de l’Histoire nous soient révélés. Un roi crucifié. Pure contradiction ; on tourne autour de ce centre obscur, on ne le touche pas. Tantôt il s’agit vraiment, pour nous, du crucifié et il semble résumer tout le désespoir et l’échec humain.
Un homme, un agonisant, pauvre parmi les pauvres, nous montre le chemin. Ce bandit dont nous avons fait à très juste titre un saint, ce ‘bon larron’ crucifié au cote de Jésus. Sur cette face défigurée, en ce corps écartelé, notre frère larron a reconnu l’innocence de Dieu, la façon déroutante dont il affirmait Sa Toute-Puissance et Sa Royauté. Par des portes étroites, des chemins de désert et de détresse, par la pauvreté et la faiblesse des siens et d’abord de Jésus dont la Royauté n’est pas concurrente des royaumes de ce monde, mais si pure, si haute, qu’en cette vie nous la recevons sans la posséder. Comme une semence, comme une enfance.

P.-S.

Jean-Pierre Manigne La Vie