Le prix de la vie

Samedi 18 août 2007, par Willem Kuypers // Textes chrétiens

En triant la vie, nous lâchons le réel pour nous laisser déporter vers l’imaginaire où Dieu n’habite pas. Jésus nous dit que le Père sait nos besoins et nous voit dans le secret, mais il ne va pas aller nous chercher dans nos ‘si’ et nos ‘ailleurs’.
Le réel veut être vécu ici et maintenant. Pas à regret et à reculons, mais en étreignant l’instant tel qu’il se présente. Lui dire oui c’est le seul moyen de délivrer la vie qu’il recèle.

N’importe quel instant ? N’importe lequel. Notre plus grande erreur c’est de vouloir nous évader. Fuir un effort, une montée de tristesse, une personne, le prière, une souffrance. Ce qui nous fait fuir Dieu alors qu’il nous regarde là. L’aimer et l’adorer ce n’est pas seulement aller se mettre à genoux pour penser à lui. C’ ;est vivre ce qui est à vivre.

Il a fait de nous des vivants parce que lui, le Vivant, il savait le prix de la vie. Quand il a vu qu’elle peut être pour nous très difficile, il a envoyé son Fils au plus doux et au plus dur de nos instants. En Jésus, Dieu nous montre que tout est exploitable. Chaque instant doit être un oui à la vie qui sera notre oui à Dieu.

P.-S.

André Sève 365 matins (Centurion)