"Joseph ne craint pas..."

Samedi 18 août 2007, par Willem Kuypers // Textes chrétiens

4e dimanche de l’Avent, Vigile de Noël

La sincérité de Joseph est toute entière dans l’attitude qu’il décide de prendre face à une situation pour le moins difficile : un jeune homme découvrant sa fiancée enceinte par le fait d’un tiers. C’est très beau que l’Évangile ait voulu retenir cet épisode. Pas de colère, pas de reproche, pas de violence. À l’inverse, discrétion et, malgré la déception, respect, mais aussi droiture : Joseph renverra secrètement sa fiancée, puisqu’elle s’est donnée à un autre. Joseph respecte le choix de Marie et lui rend sa parole.
C’est alors que, comme Marie, Joseph reçoit de Dieu une Annonciation : "Ne renvoie pas Marie, car l’enfant qui vit en elle ne vient d’aucune rivalité. Il vient de Dieu, le Très-Haut, par rapport auquel l’homme ne peut pas se sentir en concurrence". Ce qui, aux yeux des hommes, paraissait devoir être un malheur, voire une honte, Dieu en fait une mission. Et quelle mission !
Joseph accomplit une oeuvre profonde de croyant. Il est le premier, après Notre-Dame, à reconnaître l’Incarnation du Fils de Dieu. Il accueille en profondeur les paroles qui lui sont dites : l’Enfant à naître est le fruit de l’Esprit Saint. S’il consent à prendre Marie avec lui, c’est bien qu’il accorde toute sa confiance à l’annonce qui lui a été faite.

P.-S.

Louis Sintas s.j. Parole de Dieu (Médiaspaul)