Je crois en Dieu, parce que je crois en l’homme

Samedi 18 août 2007, par Willem Kuypers // Textes chrétiens

Comment voulez-vous vivre à la hauteur de l’Évangile c’est-à-dire à la hauteur du Coeur de Jésus Christ ? Comment voulez-vous accueillir un autre comme vous-même ? ou plutôt comme Lui-même ! Comment l’accueillir comme Jésus, si le regard de votre foi ne dépasse pas les apparences, ne franchit pas les limites actuelles de cet homme qui peut être, sous certains aspects, si antipathique, si chargé de chair et de fautes, mais qui n’en reste pas moins une capacité de Dieu, qui peut devenir un ange ; qui peut - comme le bon larron - en un instant, devenir saint ; qui peut - comme la pécheresse - en un instant être archivierge ; qui peut - comme le publicain - dépasser, en un instant, tous les pharisiens par l’ardeur de sa foi et l’authenticité de son amour ?

L’oraison sur l’homme... oui, c’est cela : donner à l’homme toute sa taille, toute sa grandeur, faire crédit en lui à l’oeuvre de la grâce, savoir qu’aucun ne peut être en dehors de Dieu, en dehors de Jésus Christ, en dehors de l’Église de Jésus Christ, ce qui est la même chose ! Aucun ne peut être en dehors de l’Amour qui n’est qu’Amour.

P.-S.

Maurice Zundel Ton visage ma lumière (Desclée)