Est-il en retard ?...

Samedi 18 août 2007, par Willem Kuypers // Textes chrétiens

Le jugement que Jésus évoque souvent viendra, mais pour l’instant c’est le temps de la proclamation de la Bonne Nouvelle. Souvent nous avons le sentiment, devant le mal qui se répand dans le monde, que Dieu est absent, ou en tout cas très en retard...

Cette patience n’a rien d’une faiblesse. Elle est la force de celui qui aime et qui sait apaiser le souffle que la colère précipiterait. En hébreu, patent se dit “long de narines” et, réaliste, la Bible n’attribue qu’à Dieu de tendresse et de pitié, lent à la colère, riche en grâce et en fidélité (cf Ex 34,6). Les humains pour que le temps est limite sont beaucoup plus impatients de voir des résultats, et si possible tout de suite, tout au moins chez les autres...

Si notre histoire est le temps de la patience de Dieu, créateur, Père et riche en grâce, on comprend que Jésus demande de ne pas anticiper les règlements de compte et de ne pas juger. Celui qui veut déraciner l’ivraie risque d’arracher des épis de bon grain. (Mt 13,24-30). Et que l’homme s’efforce d’accueillir en lui quelque chose de la compassion du Père.

P.-S.

Jean-Michel Poffet La Patience de Dieu (Desclée)