Acceptons nos blessures

Jeudi 20 décembre 2012, par Willem Kuypers // Maximes

Dans la mesure où nous acceptons nos blessures, nous entrons dans le chemin de l’unité ; et c’est de l’unité que jaillit la fécondité.